09 février 2017

Mais M* à la fin!!

Vraiment, ça commence à bien faire!

 

Le Haut-Rhin parvient à imposer son RSA contre "bénévolat"

Le département du Haut-Rhin, présidé par Eric Straumann (LR), est parvenu à contourner l'annulation par la justice du conditionnement du RSA à des heures de travail bénévole hebdomadaires, voté il y a un an. Il va désormais pouvoir pousser les allocataires du RSA à travailler en contrepartie...

http://www.marianne.net

 C'est du travail obligatoire: allocataires, ne signez pas leur contrat pourri! Votre RSA est un droit!

 Ou bien demandez à faire un stage approfondissant la connaissance des droits du travail ou encore des droits du consommateur, si vous êtes en possibilité de le faire, au moins, ça sera plus instructif que pallier gratuitement à la main-d'oeuvre manquante locale. 

 Sinon, que dire des revenus et activités déclarés par E. Straumann? Ça chiffre à combien d'être élu et cumulard? Combien de temps d'activité réelle?

 

NosDéputés.fr - Regards Citoyens

Pour tout connaître de l'activité de Éric Straumann à l'Assemblée Nationale. Éric Straumann est député LR de la 1ère circonscription du Haut-Rhin à l'Assemblée Nationale.

https://www.nosdeputes.fr

 

Haute Autorité pour la transparence de la vie publique

Le site internet de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique

http://www.hatvp.fr

straumann_eric_di1410_departement_68

straumann_eric_dim_departement_68

 

 Je n'ai pas pu mettre tous les documents, mais il a l'air de ne pas trop mal se porter. Allez fouiner, c'est toujours instructif, il y a des vides qui en disent long.

 À quand l'abolition des privilèges? Il y a des coups de pieds au C* qui se perdent!

 Paix, fleurs et chaleur sur vous.

 

29 décembre 2016

Les plaisirs simples

J'aime le violet et le pragmatisme, na.

2 plaisirs simples jpeg

 

Paix, fleurs et chaleur sur vous.

28 décembre 2016

En coulisses

Quelques bandes instructives.

On en parle peu:

Opération Correa - Episode 1 les ânes ont soif - C-P Productions

EN ACCÈS LIBRE - L'Équateur dirigé depuis 2007 par le président de gauche Rafael Correa propose des solutions originales à la crise économique, sociale et environnementale. La version longue de la 1° partie de ce feuilleton documentaire est visible ici, et nous espérons qu'il vous donnera l'envie de nous aider à sortir le second épisode ...

http://www.cp-productions.fr

Des évidences bonnes à rappeler:

Le déclassement, spirale d'un déni

La Grande Table reçoit le sociologue Louis Chauvel, professeur à l'université du Luxembourg, pour "La spirale du déclassement : Essai sur la société des illusions" (Seuil, septembre 2016) L' analyse de Louis Chauvel part d'un constat : " Le creusement des inégalités, évident si nous considérons le rôle du patrimoine, conduit une partie des classes moyennes et des générations nouvelles à suivre les classes populaires sur la pente de l'appauvrissement, entraînant une spirale générale de déclassement ".

https://www.franceculture.fr

 

Beaucoup en parlent. Titre accrocheur et forme contestable, mais le basique du travail de sape des lobbies est bien montré. Fouinez un peu pour trouver l'interview complète de Junker, (avec pratique chevronnée de la langue de bois).

 

Enfin, le son est atroce, il faut un peu de patience, mais là aussi, des évidences bonnes à rappeler:

Voilà voilà, bonnes réflexions. N'hésitez pas à vous en servir pour animer votre prochain réveillon avec l'inévitable voisin de table raciste ultralibéral.

Posté par carigrumble à 15:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

13 décembre 2016

Pendant ce temps, dans la vie normale...

Le malheur n'a pas de couleur.

 

1 Pendant ce temps, dans la vie normale jpeg

24 octobre 2016

Faits pour se rencontrer

2 Faits pour se rencontrer jpeg

 

Mais non, en vrai, on est des gentils.

Paix, fleurs et chaleur sur vous.

Posté par carigrumble à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 octobre 2016

PUB 2: Tout s'achète

J'apprends à être une petite merde dès l'école, en une seule pub:

tout s'achète jpeg

Non, non, je ne m'énerve pas.

Paix, fleurs et chaleur sur vous, protégez bien vos mômes.

Posté par carigrumble à 23:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Retournement de situation

 

Haut-Rhin : le travail obligatoire en échange du RSA jugé illégal

Le tribunal administratif de Strasbourg, saisi par la préfecture, a jugé ce mercredi que le conseil départemental du Haut-Rhin, présidé par Les Républicains, n'a pas le droit de conditionner le versement du Revenu de solidarité active (RSA) à la réalisation d'heures de travail hebdomadaires.

http://www.marianne.net



Pour la justice, imposer du bénévolat en échange du RSA est illégal

SOCIÉTÉ - Un département a-t-il le droit d'imposer aux bénéficiaires du RSA de travailler bénévolement sept heures par semaine, sous peine de se voir privés de leur allocation? La justice a tranché. Ce mercredi 5 octobre, le tribunal administratif de Strasbourg a décidé que cette mesure que le conseil départemental du Haut-Rhin souhaitait appliquer à partir de janvier était illégale.

http://www.huffingtonpost.fr

Ha tiens? On essaie d'être moins injuste avec les pauvres?

La ficelle était trop grosse, ou on se demande si, par hasard, ils ne risqueraient pas de voter?

Où en est-on avec les mômes qu'on veut contraindre au service civique?

Paix, fleurs et chaleur sur vous.

 

 

Posté par carigrumble à 23:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 septembre 2016

PUB 1: Soyez sales mais ne puez pas!

Réflexion choquée sur une réclame lamentable où un ado répugnant empeste le domicile familial, et dont la mère dégaine le produit magique pour régler le problème. Du savon? Du cianure? Non! 

Un absorbeur d'odeurs.

Dans le genre "J'élève mon enfant comme un gros con dégueulasse", c'est pas mal. 

Depuis, on m'a parlé d'un "déodorant garanti 72 heures"... Ha ouais, aussi.

Donc, dans l'univers merveilleux de la pub, vous pouvez être crades, mais faire en sorte que ça ne se sache pas, tout en polluant l'environnement.

Effectivement, c'est puant.

1 Soyez sales mais ne puez pas 1 jpeg

 

Posté par carigrumble à 19:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 août 2016

LA PHRASE QUI TUE

 

4 La phrase qui tue jpeg

 

 Dans le contexte, le gars qui parlait ne s'est sans doute pas rendu compte de l'incongruité de ses propos.      

 Un travailleur social ou un bénévole de l'Armée du Salut ne considère sans doute pas qu'un type dans la misère doit prioritairement devenir un consommateur.

 L'intervenant voulait juste expliquer qu'un pauvre est comme tout le monde, qu'il y a une importance à ne pas tout obtenir gratuitement pour celui qui reçoit, et qu'il est aussi reconnu comme faisant partie de la société parce qu'il y contribue en payant comme les autres.

 En gros, il achète sa place, obtient un regard de l'autre qui le fait exister, se considère à nouveau en tant que personne. Bon, il y a beaucoup à dire sur cette forme de bien-pensance; devoir justifier son existence et son droit de vivre via le symbole de l'argent, mais ça serait un peu trop long de refaire le monde en un seul post.

 Le drame, c'est la formulation et le choix du mot dans la bouche d'un homme côtoyant la misère. Malgré la bonne volonté, l'empathie, l'humanité qu'on lui suppose, le consumérisme ambiant l'a suffisamment atteint et conditionné pour qu'il emploie spontanément le terme "consommateur", à la fois comme une injonction, mais aussi comme un idéal à atteindre.

 Un mec qui veut venir en aide aux autres, quoi!

 Ça fait peur, mais passe comme une lettre à la poste dans un "reportage" de même pas 10mn visant à éduquer les foules, voire à toucher leur corde sensible.

   'Pas le temps de se retourner qu'on y est déjà; frémissant à l'idée de finir comme ces pauvres filmés crevant la dalle, on songe à la prochaine liste de courses. C'est imparable comme méthode.

 Merveille du conditionnement médiatique, magie de la télé... Mêler l'émotion à la directive capitaliste de CONSOMMER!

 Et encore, là, je ne parle pas des pubs; celles-là, on se méfie plus quand on les voit arriver, il n'empêche qu'elles sont aussi efficaces dans le genre abrutissant. 

 Je n'ai pas de télé, et tant mieux!

 Régulièrement, je dois le repréciser avec virulence au centre des impôts pour qui payer la taxe audiovisuelle coule de source. Un peu comme s'il était anormal de ne pas en avoir, voire suspect, (déclarer ne pas avoir de téléviseur signifie sans doute être un fraudeur en puissance; à notre époque, c'est impossible, comme ne pas avoir de téléphone ou d'ordinateur).

 J'attends en ricanant l'éventuel passage d'un contrôleur zélé; dans mon trou perdu mes voisins doivent payer des antennistes agréés par leur fournisseurs internet EN PLUS de leur abonnement pour accèder à la boîte à images. Ça revient à cher d'être pris pour des veaux.

 Pourtant, même prévenu, on se fait encore avoir.

 Je viens de passer 15 jours en migration avec un poste allumé, le plus souvent en bruit de fond. Je me suis sentie agressée par les monceaux d'inepties déversées au quotidien.

 Jusqu'où souhaite-t-on nous empêcher de penser tranquillement?

 Même sans regarder, j'entendais. Et j'en ai entendu des énormités!

 Via un objet destiné à être REGARDÉ, le décalage est d'autant plus flagrant.

 Le manque d'habitude pousse involontairement à ÉCOUTER lorsqu'une phrase lancée négligemment vient assaillir en traître. Prises aux tripes, je tendais alors l'oreille, pour être sûre d'avoir bien compris.

 Oui, la plupart du temps, j'avais bien compris.

 Mais bordel, COMMENT peut-on accepter de payer une taxe pour une telle production de merde? Surtout, comment peut-on considérer une pollution mentale aussi flagrante comme normale et faisant partie de la vie?

 Attention, je ne suis pas la dernière à regarder des navreries occupationelles, mais au moins, je les sélectionne, échappe à la pub, et n'en fais pas un besoin compulsif. Si je me farcis un JT, c'est plutôt pour savoir de quelle façon les nantis veulent qu'on pense, (connaître son ennemi).

 Je ne crache pas sur tout, et pardon si je découvre l'eau chaude. Mais tout de même, une immersion aussi brutale créé son choc.

 Tout est réalisé de façon si pernicieuse qu'on ne réagit plus, à force. Les sollicitations superficielles prennent le pas sur l'essentiel parce qu'elle sont permanentes. Une forme moderne de sorcellerie, où les mauvaises ondes censées causer la mort seraient si enchanteresses qu'on viendrait à réclamer de nous-mêmes le trépas de notre indépendance d'esprit.

 Perso, ça me rend zinzin très vite si je confonds indifférence et passivité.

 Non, je ne suis pas plus forte que les moyens énormes mis en oeuvre pour m'imprégner en profondeur de trucs que je ne pense pas ou dont je n'ai pas besoin. Ça serait de l'orgueil de croire que je ne fais pas éponge comme tout le monde.

 Si, au contraire, je demeure vigilante, la violence qui est faite aux gens est si constante et meurtrière qu'elle me rend enragée. Mais être toujours en colère est plutôt épuisant.

 Reste la solution de tout débrancher, (logique de survie), ou de tourner en dérision. Mais en aucun cas de laisser faire sans protester, à moins de considérer que se faire ronger jusqu'au dernier neurone est acceptable.

 Paix, fleurs et chaleur sur vous.

 

18 août 2016

La peau au soleil, l'appel au solo

Pour le bronzage, passez d'abord par l'étape "brûlure".

Dans le 22, l'automne pluvieux dure les 3/4 de l'année, alors forcément, beau et chaud en même temps, ça surprend.

3 À point 3 jpeg

Paix, fleurs et chaleur -(tout de même)- sur vous.

Posté par carigrumble à 19:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,